ACCUEIL

loi-chevre

Que penser de tous nos maux ? Ces « maux dits » blocages de type mal de crâne, de dos, sciatique, ou bien de type angoisse qui viennent se nicher dans notre plexus, dans notre gorge ou encore de type « inconnu », car on n’a pas les mots pour les décrire, qui prennent la forme de zona, d’irritation, de fatigue, de peine…

Maux

Ces maux sont bien physiques mais qu’en est-il de leur origine ? Quelqu’un me disait un jour « Je me sens fatigué pourtant je mange bien, je dors bien, ma vie de couple est harmonieuse…seul la sphère travail est difficile avec toutes ces restructurations et changements de méthodes. Je ne m’y sens plus bien. Bon, mais je ne viens pas pour vous parler des mes soucis de boulot d’informaticien. En fait, j’ai mal dans l’épaule droite ». Je vous laisse deviner la suite…

Il y a peu encore, la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) était considérée comme une pratique, j’ose le dire, « farfelue » par le monde occidental. Rien de rationnel, rien de scientifique a contrario de la médecine occidentale baignée par le siècle des Lumières.

Et puis voilà que de plus en plus d’hôpitaux en France, notamment dans les services de dialyse, de cancérologie, de remise en forme, instaurent des protocoles de soins post ou ante opératoires liés à cette médecine orientale de type « Énergétique » et non plus « Mécanique » (voir la section BLOG).

Merci aux découvertes des neurosciences et aux nouveaux paradigmes de la physique quantique qui éclairent « scientifiquement » ce concept plusieurs fois millénaires que l’être humain n’est pas constitué uniquement de son corps physique (la matière) mais aussi d’énergie émotionnelle, mentale, susceptibles d’influencer notre organisme.

La MTC est une médecine qui repose sur ce principe appelé holistique ; un joli vocable qui recompose l’humain comme un tout interactif et non comme la simple somme de différents systèmes (digestifs, respiratoires, nerveux, etc.).

WM-MTCMais ne tombons pas dans le piège de la toute puissance, ces deux manières de voir l’humain ne sont pas incompatibles.

Si je me fracture le poignet, je n’irais certainement pas en premier me faire soigner par un acupuncteur mais bien par un chirurgien. Et si je souhaite ne pas avoir de séquelles post opératoires je me dirigerai vers un kinésithérapeute mais aussi, à ce stade, en parallèle, vers un acupuncteur. Et si je souhaite enfin ne pas me fracturer de nouveau le poignet (ou une autre articulation), là j’irais en premier consulter un acupuncteur pour en comprendre l’origine et harmoniser le terrain de mon organisme qui m’a fait me fracturer ce poignet (une faiblesse osseuse, des étourdissements qui m’ont fait chuter, etc.).

Lorsque l’on comprend la complexité de la constitution d’un être humain, l’on comprend d’autant plus aisément que différents outils sont nécessaires pour soigner, prévenir au mieux telle ou telle pathologie.

Une médecine ne doit pas en chasser une autre.

MainJe disais en début de cette page d’accueil que le monde médical change et que les médecines occidentales-orientales ne s’affrontent plus (bien moins en tout cas). Qu’en est-il de nous ? Nous, comme patient, malade. Nous, comme le sujet même d’une médecine.

Notre corps nous parle, l’écoutons-nous vraiment ? Nos tensions sont là et on en s’accommode au cours du temps qui passe…jusqu’au moment où…

Pardonnez-moi, ce qui suit est d’une banalité déplorable. Pourtant, je l’écris tant j’en reste perplexe encore maintenant mais j’ai toujours été étonné de l’attention différente que l’on portait à sa voiture ou à soi.

Attention justifiée d’ailleurs : il ne faudrait surtout pas qu’elle tombe en panne, j’en ai trop besoin et de plus je souhaite rouler le plus en sécurité possible.

Parfait.

Pourquoi alors ne pas me considérer comme au moins l’égal de ma voiture ? Pourquoi attendre ? Pourquoi ne pas me faire « réviser»  moi non plus ? Ma voiture sans moi n’est rien alors que moi sans ma voiture reste TOUT !
Je vous avais prévenu de la banalité déplorable que vous alliez lire…. Je ne vous ai pas menti ! Mais, combien de patients je rencontre en situation chronique qui se saurait soulager bien plus efficacement s’ils avaient inscrit leur numéro de SS sur leur plaque de véhicule !

Sourions à tout cela. Vous savez que ce ne sont pas une médecine, des médecines ou une pléthore de techniques de soins qui sont les voies royales de votre  bonne santé. Elles y contribuent simplement.

7 piliers

Les principes de la MTC afin de préserver la santé reposent sur sept piliers fondamentaux qui sont, selon la tradition chinoise :

Savoir manger
Savoir bouger
Savoir respirer
Savoir se reposer
Savoir faire l’amour
Savoir maîtriser son esprit
Savoir se conformer aux cycles de la nature

Et si ces premiers pas sont difficiles à mettre en œuvre et qu’il y a malheureusement quelques cliquetis désagréables dans votre belle mécanique et bien je vous propose de tendre vers une ré-harmonisation de celle-ci par le biais de l’acupuncture et diverses techniques que j’explique dans d’autres pages de ce site.

Bonne santé à vous,

Bruno GUICHOUX

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s